ducklings1.jpgducklings3.jpgducklings4.jpgducklings5.jpg

la « Chapelle » d’Etival

Les gisants d’Étival-en-Charnie

Plusieurs gisants de pierre retrouvés au XIXe siècle à l'abbaye d'Étival-en-Charnie sous le sol de ce qui était la sacristie, sont exposés au musée archéologique du Mans:

  1. Gisant du milieu du XIIIe siècle, assez mutilé, représentant un vicomte de Beaumont, peut-être Raoul V, fondateur de l'abbaye d'Étival-en-Charnie en 1109.
  2. Gisant du dernier tiers du XIIIe siècle d'un vicomte de Beaumont, peut-être Raoul VI mort vers 1236.
  3. Gisant du début du XIVe siècle représentant Agnès de Beaumont, épouse de Louis  de Brienne.
  4. Gisant du début du XIVe siècle, représentant un vicomte de Beaumont,  Jean Ier de Brienne, fils de Louis de Brienne et d'Agnès de Beaumont, mort vers 1305. Précision inscription : Armoiries : écu aux armes des vicomtes de Beaumont

    Lire la suite : Les gisants d’Étival-en-Charnie

Restauration

Après des années d'abandon, faute de ressources, la chapelle est restaurée à l'aube du XXe siècle, à l'aide d'une subvention de la Commission des monuments historiques de la Sarthe et de plusieurs souscriptions particulières, sous la direction de Robert Triger, Président de la Société historique et archéologique du Maine Inspecteur général de la Société française d'archéologie. L'abbé Sergent étant curé, et M. Leroy, Maire, de Chemiré-en-Charnie, la chapelle est rendue au culte le jeudi 11 juillet 1901, fête de la translation des reliques de Sainte Scholastique.

  • En 1901 et 1902 des fouilles archéologiques permettent de retrouver le plan du chœur de  l'église et la chapelle des vicomtes de Beaumont. Elles attestent  que le chœur roman a été remplacé par un chœur gothique.

Le statuaire

La chapelle renferme un ensemble de statues en terre cuite du XVIIe siècle. Parmi elles :

  • Vierge à l'Enfant
  • Statue de saint Benoît tenant un livre à la main
  • Une seconde statue de saint Benoît recouvert d'une chasuble blanche
  • Statue de saint Etienne

A ces statues, ajoutons, celle de sainte Scholastique, copie moulée en plâtre du XIXe siècle et un  Christ en croix du XVIe siècle (ISMH)

Architecture et mobilier

Seul subsiste de nos jours l'ancien croisillon nord du transept de l’église abbatiale des Bénédictines du XIIe siècle,  qu'on appelle communément aujourd'hui la chapelle d'Étival.  Il est flanqué d'une absidiole contreboutée de deux colonnes engagées avec chapiteaux travaillés de style roman comme dans nombre d'églises  de la région  et d'une sacristie plus récente. D'un emploi courant à l'époque, des contreforts épaulent les murs dans les angles. Une fenêtre romane apparaît sur le haut du pignon avec de larges claveaux, la porte basse étant à deux voussures en grès roussard.

Lire la suite : Architecture et mobilier

Joomla templates by a4joomla