Le domaine (fermes, étangs, forges)

Affichages : 3269

Un vaste enclos de près de 20 ha fermé de hauts murs ceinturait l'ensemble. Cet enclos comprenait les jardins des religieuses, le potager, des vergers, pépinières, charmilles, prés et allées de promenades. Une partie de ces murs sont toujours visibles.

 


3 étangs principaux entouraient l'abbaye et le village. Le grand Etang ou l'étang du Moulin de l'abbaye est le plus important. Il mesure près de 7 ha et fut crée à la fin du XIIIe siècle. Il appartient aujourd'hui à la Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique. L'étang dit de la Ville était situé à l'entrée ouest de la paroisse d'Étival. Il est aujourd'hui asséché mais on devine encore son emprise. L'étang du Cormier était situé en amont du grand étang et existe toujours. Ces étangs servaient avant tout de réserves piscicoles.


Les forges d'Étival ont été créées en 1651 à l'initiative de l'abbesse Claire Nau au lieu-dit actuel de la Cosnuère (commune de Joué-en-Charnie). Pour son exploitation, des bâtiments furent construits, un étang et un canal creusés. Très peu rentables et formant concurrence avec les grosses forges de Chemiré tout proches, d'où un interminable procès engagé par son propriétaire, le marquis de Sourches, les forges d'Étival cessèrent leur exploitation à la Révolution.