ducklings1.jpgducklings3.jpgducklings4.jpgducklings5.jpg

Les forges de Chemiré

Dès le Moyen Age, de petits établissements métallurgiques ont existé dans et autour de la forêt de la Charnie.  A partir du XVIe siècle, la technique de la métallurgie change : les forges à bras sont remplacées par des grosses forges établies dans les vallées pour utiliser la force motrice de l'eau. La forge de Chemiré est l'une d'elles.

En 1494, le seigneur de Chemiré autorise 2 maîtres forgerons venus de Normandie à creuser un étang le long de la rivière du Palais pour installer une "forge à fer". C'est l'acte de naissance de la forge de Chemiré.

Au XVIIe siècle, le site se divise en 3 ateliers. En amont, le haut fourneau, dont la roue est alimentée par un canal d'eau creusé dans la roche depuis l'étang de Chemiré, et la halle à charbon. Au centre, l'affinerie dont la roue est alimentée par l'étang de la forge, divers ateliers et la maison du maître. En aval, la fenderie elle-même alimentée par sa propre roue.

D'après un rapport, la forge pouvait produire environ 150 T de fer par an. Le fer était utilisé essentiellement pour fabriquer des clous dont une partie était commercialisée à Angers.

Dès la 2eme moitié du XVIIIe siècle, le bois manque et devient de plus en plus cher. Et surtout, comme partout ailleurs, la production est concurrencée par la métallurgie utilisant le coke. Malgré des efforts de modernisation entrepris au cours de la 1ere moitié du XIXe siècle, l'usine n'est plus rentable. La forge cesse définitivement son activité en 1875 et les installations sont démolies.

Aujourd'hui, l'endroit est pittoresque, presque sauvage. Il subiste cependant quelques traces de cette activité ancienne. En particulier, la maison du maître de forge, très bien conservée dans son état des XVII et XVIIIe siècles. Un peu plus loin dans les bois, on devine les ruines informes du haut fourneau. On aperçoit aussi le vieux canal  remarquablement et presque intégralement conservé dont le tracé épouse les contours du relief entre le Vieux Logis et les ruines du haut fourneau.

Joomla templates by a4joomla