Erreur
  • Le template nécessaire à cet affichage est indisponible. Veuillez contacter un administrateur du site.

Son histoire : le rattachement à CHEMIRE, les oies

Etival est aujourd'hui un hameau où vivent une quinzaine d'habitants.

 Adossé à la forêt  de  Charnie, situé au carrefour de 2 vallons parcourus par des ruisseaux et pourvus de nombreuses sources, ce site fut choisi au XIIème siécle pour l'édification d'une abbaye.
Cette abbaye, accueillant exclusivement des religieuses, fut à l'origine du développement démographique d'Etival qui devint une paroisse comptant plus d'habitants que la paroisse voisine de Chemiré. Etival reçoit alors dans ses auberges les familles des religieuses mais aussi les forestiers et  les travailleurs  des forges  qui se sont développées pour l'exploitation du minerai de fer très présent dans la forêt de Charnie.
Après la révolution , à partir de 1792, l 'abbaye et son patrimoine foncier sont acquis par différents propriétaires qui vont démolir l'édifice.
La commune d'Etival fut rattachée à Chemiré en 1809.
Dans les années 1900, le village devenu hameau compte encore 110 habitants.
Au début du XXème siécle , Marie BROSSARD, femme de caractère, tient une auberge à Etival. Elle décide d'élever en grand nombre des oies. Les volatiles seront même expédiés, via la gare de Chemiré, jusqu'en Angleterre. Elle contribuera à maintenir des emplois et une activité à Etival jusque dans les années 1930.
Subsistent de ce riche passé, la « Chapelle », les restes des murs d 'enceinte du domaine de l'abbaye et quelques maisons chargées d'histoire.
Le site naturel reste exceptionnel avec ses nombreux étangs, ses chemins et la forêt voisine de la Grande Charnie . Le plus vaste des étangs, créé dans les années 1300 afin de pourvoir aux besoins des religieuses, appartient aujourd'hui à la Fédération Sarthoise pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques qui en a fait un site de découverte de la nature et  d'initiation à la pêche.

Informations supplémentaires