Erreur
  • Le template nécessaire à cet affichage est indisponible. Veuillez contacter un administrateur du site.

Architecture et mobilier

Seul subsiste de nos jours l'ancien croisillon nord du transept de l’église abbatiale des Bénédictines du XIIe siècle,  qu'on appelle communément aujourd'hui la chapelle d'Étival.  Il est flanqué d'une absidiole contreboutée de deux colonnes engagées avec chapiteaux travaillés de style roman comme dans nombre d'églises  de la région  et d'une sacristie plus récente. D'un emploi courant à l'époque, des contreforts épaulent les murs dans les angles. Une fenêtre romane apparaît sur le haut du pignon avec de larges claveaux, la porte basse étant à deux voussures en grès roussard.

 


À l'intérieur on peut observer les modifications des ouvertures tout au long des six siècles de fonctionnement de l'abbaye. On peut apprécier les chapiteaux des colonnes de l'absidiole du XIIe siècle, ainsi que les fines colonnettes ouvragées  bordant la fenêtre romane et enfin le vitrail aux armes de la famille  de Beaumont. Une fresque murale représente une abbesse tenant dans sa main droite une crosse et dans sa main gauche un livre entrouvert, sans doute sainte Scholastique, patronne des bénédictines.

Pierre tombale du XVe-XVIe siècles, (ISMH 1989) fragment de la dalle funéraire de  Jeanne de Laval (abbesse). Retable de  1780 composé de doubles consoles et de chapiteaux sur pilastres unis, signé Lebrun  (ISMH 1989). Un petit  autel particulier, très rare, de même époque que le retable.

Informations supplémentaires